top of page
Rechercher
  • sandra_coaching

"La carte n'est pas le territoire"

En coaching PNL (Programmation Neurolinguistique), nous utilisons fréquemment cette citation empruntée à Alfred Korzybski, scientifique, philosophe et fondateur de la "sémantique générale" : "La carte n'est pas le territoire" (the map is not the territory). Elle est l'un des présupposés de la PNL. Les idées de ce Monsieur ont beaucoup influencé la programmation neurolinguistique.


Une carte n'est qu'une représentation, de la même manière qu'une pipe dessinée sur un papier, n'est pas une pipe mais simplement sa représentation. Notre perception de la réalité et les représentations que nous nous en faisons sont personnelles, uniques et nous sont propres. Notre perception peut même être incomplète voire déformée par nos filtres socioculturels, neurologiques, éducatifs et personnels, nos émotions, notre vécu, nos propres expériences, ou tout simplement par notre histoire qui nous a "modelé" depuis notre plus tendre enfance.




Cela nous amène au point qui en découle tout naturellement, il n'y a pas de carte plus vraie qu'une autre. Il y a simplement des cartes qui permettent d'atteindre des objectifs. Analyser une situation via sa propre carte du monde ne signifie pas que l'on a raison et que l'autre a tort. Alfred Korzybski nous invite à prendre du recul dans nos analyses et à éviter le jugement.




Cette carte peut évoluer en fonction des contexte de vie, des besoins de la personne, des objectifs qui évoluent naturellement. Un autre présupposé de la PNL : "Plus on a de choix, mieux c'est". Nous pouvons même disposer de plusieurs cartes. Finalement, la PNL nous propose de ne pas nous cantonner à l'analyse des situations via notre vécu, elle nous propose d'ouvrir le champ des possibles, d'observer avec les yeux de l'autre pour comprendre et ressentir "son monde", d'observer sans jugement et de développer ce non jugement.


D'un point de vue plus personnel, comprendre ce qu'implique : "La carte n'est pas le territoire" a une valeur thérapeutique inestimable.




Cela nous permet d’accepter nos pensées et nos sentiments pour ce qu’ils sont : juste des pensées, juste des sentiments. Nous pouvons être curieux à leur sujet. Nous pouvons les évaluer et même les changer si nous évaluons que d’autres pensées ou sentiments peuvent être plus utiles, plus sains et plus écologiques de notre moi intérieur.


Aussi, nous pouvons améliorer nos cartes. Et ce faisant, nous pouvons améliorer la qualité de nos vies, nos expériences, nos relations, notre santé et notre succès. Un travail sur soi via un accompagnement en coaching ou une thérapie est un bon début.


Finalement, cette citation "la carte n'est pas le territoire" est puissante de simplicité mais demande néanmoins de développer notre flexibilité psychologique et comportementale. Elle nous encourage à aiguiser notre sens de l'observation de soi, de l'autre et de développer notre tolérance et notre non jugement.


Je vous propose ce simple exercice qui vous encourage à cette flexibilité psychologique et comportementale qui s'acquiert avec un travail sur soi sur la durée : la prochaine fois que votre tête et/ou vos émotions vous embarquerons dans un débat "j'ai raison et tu as tort", je vous encourage à faire un pas de côté et à observer. Peut-être pourriez vous simplement répéter en silence ou à voix haute cette citation : "La carte n'est pas le territoire".


Prenez soin de vous, toujours.

434 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


Post: Blog2_Post
bottom of page