top of page
Rechercher
  • sandra_coaching

Entrainement à la flexibilité psychologique par l'ACT

Dernière mise à jour : 28 déc. 2020

Avant de vous expliquer ce qu’est la flexibilité psychologique, j’évoquerai dans un premier temps ce qu’est l'ACT, acronyme de Acceptance and Commitment Therapy (ou thérapie de l'ACceptation et de l’engagemenT, à prononcer comme le mot «acte»). L'ACT est une psychothérapie cognitivo-comportementale appartenant aux TCC dites de troisième vague.


Plus de vingt ans de recherches internationales portant sur l'ACT suggèrent que la flexibilité psychologique et comportementale pourraient être un élément clé de la santé mentale et du fonctionnement optimal de chaque individu.


L'ACT repose sur la théorie des cadres relationnels qui est une théorie sur le langage et la cognition. Elle sert de base expérimentale à la thérapie d’acceptation et d’engagement. Du point de vue de cette théorie, le comportement et le langage sont intrinsèquement liés. Elle aspire à étudier ce que l’on appelle les “processus mentaux” d’une manière opérationnelle et expérimentale.


Plutôt qu'une nouvelle psychothérapie, l'ACT peut être comprise comme une nouvelle façon de concevoir la psychothérapie. L'ACT ne s'inscrit pas «contre» la thérapie cognitive, la psychanalyse ou les thérapies existentielles mais elle leur emprunte bon nombre de techniques qu'elle intègre dans un cadre conceptuel original s'appuyant sur une philosophie contextualiste fonctionnelle.


Alors que nombre d'approches antérieures ont centré leurs efforts sur la réduction des obstacles intérieurs, pensées, ressentis ou sensations dérangeantes, l'ACT vise à promouvoir les actions en phase avec nos valeurs, notre choix de direction de vie, ce que nous mettons en œuvre pour nous en rapprocher et ce, même en face de ces obstacles. Vivre selon nos valeurs consiste à identifier ce qui nous importe et à agir en ce sens plutôt que de vivre en pilote automatique et d'attendre que les obstacles disparaissent.


Le but de l'ACT est de permettre à chaque individu de faire ce qui marche bien pour atteindre ses objectifs.




Partant du principe que la souffrance est inhérente à la condition humaine, l'ACT cherche à favoriser l'acceptation des événements dans les situations où leur évitement conduit au renoncement des actions choisies par la personne qui souhaite s'approcher des personnes et de ce qui est important pour elle. Dans l'ACT, cette capacité à choisir de faire ce qui marche bien pour nous approcher de qui et quoi est important pour nous, s'appelle la flexibilité psychologique.


En d’autres termes, la flexibilité psychologique peut être définie comme la capacité d'être en contact avec les émotions et les pensées du moment présent tout en maintenant ou changeant au besoin ses actions dans la poursuite de ses objectifs ou de ses valeurs.




Un des outils précieux utilisé et développé par l’ACT pour inviter à l’observation et ainsi à l’activation de la flexibilité psychologique.


L’ACT utilise la matrice qui est un diagramme qui invite à l’observation (figure ci-dessous) et qui peut de surcroit activer la flexibilité psychologique. Le diagramme est composé de deux lignes perpendiculaires.


- L’axe vertical est la ligne de l’expérience qui nous parviennent par nos cinq sens : la vue, l’ouïe, l’odorat, le gout et le toucher et la partie et la partie de notre expérience qui émerge de notre activité mentale.


- L’axe horizontal est la ligne du comportement. Il recouvre la différence entre les actions qui visent à s’éloigner des expériences non désirées (par exemple s’éloigner de la peur) et les actions qui visent à s’approcher des personnes et des choses importantes (par exemple s’approcher de l’être aimé).




Le plus souvent les thérapeutes ACT expliqueront que : « la matrice est un diagramme qui représente un être humain. Pour voir comment l’être humain est humain, nous posons des questions profondément respectueuses. Puis nous observons avec attention ce qui se présente après que nous avons posé ces questions respectueuses. En remplissant le diagramme, le contenu de ce qu’est être un humain devient plus clair – souvent suffisamment clair pour aider les gens à trouver des comportements qui fonctionnent pour leur permettre de vivre une vie en phase avec leurs valeurs ».


Pour plus de souplesse d’interaction entre le thérapeute/coach et son client, l’ACT s’est focalisé sur six processus qui s’associent pour favoriser la flexibilité psychologique.


Les six processus de flexibilité de l’ACT




La défusion cognitive (ou prendre du recul par rapport à nos pensées et ressentis)

Les techniques de défusion cognitive visent à nous distancier de nos pensées et ressentis afin que ceux-ci ne contrôlent pas nos comportements. Dans une situation qui provoque anxiété et stress, prendre du recul et observer nos pensées et ressentis pour ce qu’ils sont : des pensées et des émotions – en nous défusionnant – nous pourront faire ce que nous avons à faire même en présence de ces pensées et ressentis. Cela nous amène à un second processus de flexibilité : l’acceptation.


L'acceptation

Une fois que nous avons acquis un peu de distance par rapport à nos pensées et nos ressentis les plus tenaces, que nous avons acquis la capacité à leur faire de la place et à accomplir ce qui est vraiment important à nos yeux , plutôt que d’abandonner nos objectifs et de nous engager dans des actions visant à modifier nos pensées et ressentis, ce qui aura pour conséquence de nous éloigner de qui et quoi est important pour nous, l’acceptation nous permettra de réaliser ce qui est essentiel pour nous, ce qui nous amène au processus de flexibilité appelé l’action engagée.


L'action engagée

Ce processus se réfère simplement aux comportements/actions engagés pour nous approcher des personnes et des choses les plus importantes pour nous, même en présence d’obstacle. Ce processus nous amène au processus lié à nos valeurs.


Les valeurs

Elles sont personnelles et uniques à chaque individu. Nos valeurs comprennent les raisons pour lesquelles il est important pour nous d’adopter un certain comportement qui nous approche des personnes et de ce qui est vraiment important pour nous.


Être en contact avec le moment présent

L'ACT favorise le contact continu sans jugement avec les événements psychologiques et environnementaux alors qu'ils se produisent. Le but est d'expérimenter le monde plus directement afin que le comportement soit plus flexible et les actions plus consistantes avec les valeurs. Observer tout ce qui se présente dans l’instant présent sont les pensées, les émotions mais également les tout ce que l’on peut percevoir par nos cinq sens. Cet aspect, qui fait partie de plusieurs approches de psychothérapie cognitive dite de 3e vague, on parle ici de pleine conscience.




Le soi-comme-contexte

Ce processus aussi appelé le soi-observateur est le dernier des six processus ACT. Il fait référence à la capacité de prendre du recul et d’adopter une perspective flexible sur ce que nous pensons, ressentons, percevons et faisons. La capacité à adopter une perspective flexible par rapport à nos expériences et à nos comportements est centrale en ACT. Cette capacité de prise de recul est au centre de la matrice. On pourrait comparer le soi-observateur à la position méta du coach et de son/sa coaché.e. Quand on a acquis la capacité de prendre du recul par rapport à nos pensées, à nos ressentis, et à analyser nos comportements au moment présent et ainsi mettre en action notre flexibilité psychologique, est comme j’aime à le dire à mes client.e.s , « devenir un.e Jedi ».







Partant du principe que la souffrance est inhérente à la condition humaine, nous nous retrouvons tous coincés à un moment ou à un autre de notre vie. La matrice peut nous aider à nous décoincer et à retrouver la voie d’une vie en phase avec nos valeurs. Pointer du doigt les autres ou blâmer les circonstances est un comportement très « humain ». Grâce à la matrice, nous sommes en contact avec le moment présent et nous pouvons ainsi, observer que nous blâmons, que ce comportement ne fonctionne pas et nous pouvons ainsi revenir à augmenter notre flexibilité psychologique. Aujourd’hui, nous avons besoin d’une psychologie mieux adaptée au défi d’être humain : une psychologie qui puisse servir tout le monde (les personnes, les groupes, les communautés), les aider à se décoincer et à s’approcher des personnes et des choses qui sont les plus profondément importantes pour nous les humains. L’ACT par le biais de la matrice répond à ces besoins en étant une nouvelle façon de concevoir la psychothérapie ces vingt dernières années.


Sources :


Guide de la matrice ACT, Jean-Christophe Seznec, Kevin Polk, Benjamin Schoendorff, Mark Webster, Fabian Olaz.





395 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page